Comment je suis devenue une Serdaigle de la mode

29.1.17


(Oui, ce titre semble absurde mais vous allez voir, je vais raccrocher les wagons.)

COUCOU C'EST MOI !

La blogueuse plus instable que le nouvel ordre du monde après l'élection de Donald Trump, plus indécise que mon chat hésitant entre croquettes au bœuf et croquettes au poulet, plus évanescente qu'Evanescence (je suis mauvaise langue, ma conscience professionnelle m'a obligée à vérifier sur Wikipédia et il s'avère que ce groupe existe toujours). Vous allez bien depuis l'année dernière ?

Moi, je ne vous cache pas que c'est un peu compliqué. Je ne me sens plus tellement blogueuse mode, à vrai dire. Je crois n'avoir pas acheté une fringue neuve depuis le mois d'octobre ! (Les chaussures à -50% chez Monop' fin décembre, ça compte ou pas ?) Je suis en phase de rigueur budgétaire extrême. Je n'ai pas jeté un œil aux soldes. Tout juste me suis-je autorisée la petite folie de trois habits chez Emmaüs pour 1,50 €. Ne pleurez pas, je ne le vis pas si mal. J'ai bien changé. Je fais avec ce que j'ai. Et je me sens beaucoup moins dévorée par le désir de posséder de nouvelles choses qu'à une certaine époque. L'époque où j'avais écrit ce texte, il y a deux ans : Et si j'étais une shoppeuse compulsive ? Je viens de le relire et je le trouve carrément effrayant. C'est affreux, ce que je décris, on dirait une junkie qui se shoote à l'odeur des vêtements neufs. Au secours !

Je pense être sortie de cet engrenage. Un peu par la force des choses (un budget qui s'est resserré) et aussi parce que j'ai évolué. Dans le bon sens. Je suis soulagée de ne plus me sentir faible quand je rentre dans un magasin. En fait, je m'en fous. Je suis capable d'errer dans les rayons, de me dire : "Tiens, ça c'est sympa", mais je ne ressens plus ce besoin irrépressible de le posséder. C'est tellement libérateur, je vous jure ! Peut-être aussi est-ce dû au fait que je lis beaucoup moins les blogs mode et que je n'achète plus de magazines féminins. Je ne suis plus à la pointe des dernières tendances, que je ne connais que vaguement. Et c'est très bien comme ça. Je tourne avec les habits que j'ai déjà et que j'aime (j'en ai viré la moitié lors d'un énorme tri) et la vie est plus simple, moins frustrante.



Bon, je ne vous cache pas que ça ne m'aurait pas déplu, d'aller me faire une après-midi shopping pour les soldes, mais comme je n'en ai pas les moyens, la question ne se pose pas. Et j'ai bien d'autres façons, moins coûteuses et plus gratifiantes, de m'occuper. Partant de là, je me sens un peu déconnectée de cette étiquette de "blogueuse mode". D'autant que mon style est moins pointu qu'avant, plus simple, plus confortable (ouuuh, le gros mot). Je me demande donc si c'est toujours très intéressant à montrer. Mais d'un autre côté, je me dis que vous êtes sans doute un certain nombre, derrière vos écrans, à porter dix fois les deux mêmes vêtements ensemble (chose qui ne m'arrivait jamais il y a deux ans) et à trouver ça normal. En fait, c'est plutôt le contraire qui parait étrange, non ? Certes, ça fait moins rêver, mais la vraie vie, ce n'est en général pas de recevoir chaque matin une nouvelle robe dans un colis.

Je suis un peu partie en live dans cet article. C'est drôle. J'avais peur de ne pas savoir quoi vous raconter et voilà que les mots sont sortis tout seul. Tant mieux. Ainsi vous comprenez un peu pourquoi je me fais rare ici, et pourquoi tout est embrouillé dans ma tête, pire qu'un tableau de Jackson Pollock.


SUR CE, et si je vous parlais un peu de mon look ? Depuis qu'il a été shooté, mes cheveux ont gagné cinq centimètres et les arbres ont perdu leurs feuilles mais qu'importe ? Quand je vous parlais de confort... On fait difficilement mieux que ce manteau tout doux et bien chaud (le dernier truc neuf que j'ai acheté, donc) et ce sweat. Non mais ce sweat !... "Ravenclaw", ça vous dit quelque chose ? Oui, c'est bien un sweat Harry Potter, ramené du parc Universal à Orlando, où se trouvent des attractions Harry Potter de folie, la reconstitution de Poudlard, du Pré-au-Lard avec des vraies boutiques trop géniales, bref, si vous êtes fan, vous imaginerez facilement à quel point j'étais hystérique là-dedans. Porter ce sweat me replonge dans ces moments magiques (pour le coup, c'est le mot). Je n'ai pas choisi le sweat "Gryffindor", je le trouvais trop obvious. Tandis que Ravenclaw, soit le nom anglais de la maison Serdaigle, c'est plus discret. Seuls les vrais savent. La plupart des gens n'y voient qu'un sweat ordinaire et ne comprennent pas la référence. Il y avait aussi Serpentard, mais ça ne me correspond pas du tout. Ou Poufsouffle, mais franchement, qui voudrait être un Poufsouffle ?

En fait, ça ne me va pas si mal, Serdaigle. C'est la maison des gens sérieux et créatifs à la fois. Ça colle bien à ma nouvelle attitude de fille sage face à la mode, qui tient ses comptes et tout. On m'a déjà comparée à Hermione pour son côté studieux et moralisateur (je suis une chouette fille pourtant, je vous assure). Or, Hermione a bien failli partir à Serdaigle !


Dans la veine magique, je porte aussi un jean One Size de Tiffosi. Si vous ne connaissez pas, le concept est génial : un même jean peut être porté de la taille 34 à 44. C'est fou ! Il est fait d'une matière extensible, tout en ayant l'aspect et la consistance d'un vrai jean. Du coup, même si vous prenez quelques kilos, le jean vous accompagne et épouse parfaitement votre morphologie. C'est le jean doudou, quoi, celui qui ne vous fera jamais défaut. J'en ai deux et j'en suis vraiment fan. Le modèle taille haute en particulier est très confortable.

Allez, comme janvier n'est pas terminé, j'en profite pour vous adresser mes meilleurs vœux. N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire, ça fait toujours très plaisir (cette phrase me donne le sentiment de faire la manche, mais c'est sincère).





 





 Certes, le gros blason sur le bras, il fait pas très subtil, mais je l'aime quand même.



Manteau : Zara
Sweat : Harry Potter - Universal Orlando (hiiiii)
Jean : Tiffosi
Boots : Asos
Sac : Asos
Bonnet : Rue 21

You Might Also Like

10 commentaires

  1. C'est dans le dictionnaire à la définition "blogueuse mode" que c'est écrit qu'il faut absolument que ce soit des fringues neuves à chaque fois ? ;) et j'avoue, Poufsouffle, ça craint. Chouette année à toi ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben à regarder certains blogs, on se pose la question ! ;)

      Supprimer
  2. Même si tu n'es plus une acheteuse compulsive, je suis toujours aussi fan des looks que tu nous proposes ici. D'ailleurs, je me reconnais parfaitement dans cette tenue des plus "confortables". Même si je ne suis pas une passionnée d'Harry Potter, j'adore ton sweat Ravenclaw. Il te va divinement bien! Et j'ai un gros coup de cœur pour tes chaussures qui donnent un petit plus à l'ensemble de ta tenue!

    RépondreSupprimer
  3. Bonne année Miss, je te souhaite tous mes meilleurs vœux pour 2017
    J'adore ton look, il est simple mais stylée.
    J'ai été une grande acheteuse compulsive mais maintenant je ne le suis plus depuis 3 ans, j'économise au maximum pour mon avenir.
    Continue ma belle et #TeamRavenclaw

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Olivia, eh oui, nos priorités changent avec le temps ! Je te souhaite une très belle année également !

      Supprimer
  4. Ben moi j'aime bien Poufsouffle... Hufflepuff en VO. Cédric Diggory est un Pouffsouffle, et il est plutôt cool.
    J.K Rowling a dit elle même que sa maison préférée est Poufsouffle (la fille qui se sent obligée de justifier ses choix qui apparemment sont pourris pour le reste du monde !)
    Trève de plaisanterie, je n'en suis pas encore à ton point, mais moi aussi je commence à déconnecter. Je ne dis pas que des fois, je ne suis pas fébrile devant une tendance ou même une simple obsession : en ce moment, je rêve d'un manteau moumoute à l'extérieur, mais je me réveille trop tard et tout est sold out, et aussi je veux un manteau VERT.
    Mais à part ça je me sens plutôt bien dans mes vêtements, ce qui est paradoxal finalement c'est que je sens encore que j'ai "besoin" du regard de l'autre ; il n'y a pas si longtemps j'étais chez ma sœur (qui habite Paris, et donc est pour moi une pointure en matière de style) et je lui disais que je voulais trouver un manteau vert car j'en avais assez du mien. Elle a fait des yeux ronds, et m'a dit qu'elle voulait absolument que je lui donne mon manteau actuel, car elle le trouvait parfait.
    Bref cette petite phrase m'a fait voir ce manteau d'une autre façon, et je l'aime de nouveau. Comme quoi je ne le voyais plus, alors que c'est vrai qu'il est super.

    Et comme je suis obsédée par les manteaux, j'adore le tien. Il est d'une ancienne collection ? Et génial l'idée du jean qui s'adapte, faut que j'aille voir combien ça coûte mais c'est révolutionnaire. Ca ne fait pas trop jegging ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue pour Cédric Diggory, je n'y avais pas pensé ;)
      Je comprends ce que tu veux dire pour le regard que l'on porte sur nos vêtements. Quand j'achète un truc neuf, j'ai l'impression en général qu'il est génial, qu'à lui seul il fait tout le look, qu'il me contente parfaitement. Puis on finit souvent par le considérer banal et s'en lasser. Juste par ce qu'on y est habitué. Alors qu'il est toujours le même, et qu'il produit toujours le même effet d'un point de vue extérieur et sur les autres C'est un peu l'histoire du "tout nouveau tout beau"... C'est chouette que tu apprécies à nouveau ton manteau. Moi j'ai le sentiment que quand la lassitude s'est installée, il est difficile de faire machine arrière :-/
      Concernant mon manteau, je l'ai acheté en octobre donc je ne sais pas s'il est toujours en magasin, au rythme où tournent les collections ! Quant au jean, il coûte une soixantaine d'euros si mes souvenirs sont bons (voire moins d'après une rapide recherche sur le net) et oui, c'est vraiment top ! Justement non, ils ne font pas du tout jegging mais ressemblent à de vrais jeans, on ne voit pas la différence.
      Bisous !

      Supprimer
    2. En ce qui me concerne, c'est simple : je fais du lèche-vitrine, et ensuite je traîne dans les friperies pour voir si je trouve un petit quelque chose de "tendance". Et ca marche ! J'adore chiner, on ne sait jamais quel trésor on va débusquer !! J'en connais qui sont rebutés à l'idée de s'habiller dans les frip, ben tant pis eux !!! :) Contente de te revoir en tout cas !

      Supprimer
  5. Hello hello!
    Bon je reconnais que tu es une blogueuse un peu instable (du fait de ta sortie d'articles j'entends bien sûre! Haha)mais bon grâce à tes merveilleux articles que tu écris chaque fois je peux dire que tu es toute pardonnée Hihi
    Et puis je te rassure tout de suite, ne plus courir et arpenter les magasins à la recherche de "La pièce mode sublime qui ira tellement bien avec tout et qui est tellement trop mignonne, trop choupi, Trop quoi" ne te fait, pour ma part, pas perdre ton précieux titre de "blogueuse mode" ^^
    Au contraire je trouve ça plutôt sympa de voir une blogueuse que l'on apprécie modifier sa vision de la mode (de la vie?^^), j'ai donc vraiment hâte de lire et regarder ton prochain article où tu réussiras, j'en suis sûre avec succès, à faire de nouvelles associations avec des pièces que tu avais déjà dans ton placard (à merveilles?).
    Je te souhaite une bonne continuation!
    et j'espère que tu vas bien!
    Bises


    https://blogmadamecompliquee.wordpress.com/

    RépondreSupprimer