Le vent dans la nuque (mais avant, l'épreuve du coiffeur)

4.8.14


Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un sujet qui nous touche tous et toutes à un moment donné. Je ne parle pas de votre première surprise party (mais qu'est-ce que je raconte ?) ou de votre premier cheveu blanc (grâce au ciel, je suis encore épargnée), mais bien du passage chez le coiffeur. Une expérience dont je peux témoigner puisque je l'ai vécue il y a quatre jours. Rassurez-vous, ce n'était pas la première fois. Quoique, à chaque fois que je franchis la porte d'un coiffeur, j'ai toujours un peu l'impression que c'est la première fois. J'ai au fond du ventre cette angoisse originelle, celle qui précède l'oral de français au bac, quand t'es en train d'attendre dans le couloir et que tu ne sais pas sur quel sujet tu vas tomber. Soit tu sortiras soulagée et satisfaite, soit avec le sentiment d'un immense gâchis. ET BIEN VOILA, le coiffeur, c'est exactement pareil.


Il s'avère que je n'en pouvais plus de ces cheveux qui me tombaient dans le cou et rebiquaient sur mes épaules. Je rêvais de sentir à nouveau le vent dans ma nuque, d'être liiibre comme Pocahontas sur son canoë. Bref, je voulais retrouver un vrai carré. En général, le jour où je m'assois enfin sur un fauteuil de coiffeur est l'aboutissement d'un très long processus, qui a commencé des semaines auparavant, à grands coups de lamentations type "Olala, je ressemble à rien", entrecoupées de "Mouais, c'est pas si mal en fait". Du coup, ça prend du temps avant de trancher. Et puis la peur me paralyse, parce que je ne sais jamais ce que je veux. J'ai déjà une tête pourrie donc si EN PLUS j'ai des cheveux moches, c'est la fin du monde.


J'étais encore vaguement traumatisée de mon dernier vrai passage chez le coiffeur (oui parce qu'il y a les "faux" passages, pour couper juste la frange par exemple). C'était en décembre, et j'étais ressortie avec une frange riquiqui qui ne me plaisait pas. Et il n'y a pas grand chose à faire pour cacher une frange riquiqui, à part d'attendre que ça repousse. Et ça a été long.


Bref. J'ai mis des semaines à me décider à prendre ce satané rendez-vous. Je n'étais pas sûre de vouloir retourner dans le salon de coiffure qui m'avait coupé la frange courte, même s'il est très sympathique. Alors j'ai retourné la question dans ma tête. Un midi, je suis passée devant un salon de grande franchise, j'ai regardé à l'intérieur, je me suis dit : "Non, je ne veux pas aller dans une chaîne." Puis deux minutes après, j'ai fait brusquement demi-tour au milieu de la rue, je suis rentrée dans le salon et j'ai pris rendez-vous pour le surlendemain.


J'aurais pu m'arrêter là. Le rendez-vous était pris, il ne restait plus qu'à attendre que les minutes s'égrènent, lentement, jusqu'au moment crucial. Mais quelques heures plus tard, j'ai demandé à une connaissance que j'estime bien coiffée le nom de son coiffeur. Elle m'a alors fait l'éloge d'un artisan qui n'avait bien sûr rien à voir avec la fameuse franchise. J'ai eu envie d'aller chez son coiffeur. Je l'ai appelé, mais il n'y avait pas de disponibilité pour le jour qui m'intéressait. Je ne pouvais pas me permettre d'attendre, rapport au rebiquage extrême de mes cheveux. Alors, j'ai maintenu mon rendez-vous chez l'autre. (Je sais, il y a beaucoup de péripéties, j'espère que vous suivez.)


Pour me rassurer, j'ai cherché sur internet (notez l'antinomie de cette phrase), et là, je suis tombée sur un seul et unique avis sur ce salon. Il était horriblement négatif. Sueurs froides. Le rendez-vous était le lendemain. Il fallait prendre une décision, et vite. Je me suis finalement résolue à rappeler le salon de la frange courte, qui avait une place. Et puis j'ai décommandé le premier.


Est arrivé le jour J. Rien à voir avec un quelconque sentiment de détente, genre : "Youpi, je vais me faire chouchouter pendant deux heures, c'est un moment pour moi" et compagnie. C'était plutôt la boule au ventre et l'Incertitude. Repartir sur un carré-carré mais plus court ? Ou tenter un carré différent, dégradé, foufou, que sais-je ? Voire, tenter ce fameux passage au vrai court qui me titille depuis longtemps ?


J'ai été accueillie par la même coiffeuse que la dernière fois. Elle a ressorti son livre de coiffures pour chercher l'inspiration, et m'a remontré cette même photo de Katy Perry avec sa frange courte, qui avait tout déclenché la dernière fois, en disant : "Ça, c'est très mignon". Re-sueurs froides. L'impression tout à coup d'être dans "Un Jour sans fin". J'ai bien spécifié que je ne voulais pas de frange courte. Alors on a décidé de repartir sur un carré droit, tout simple, avec une frange longue. Et tant pis pour mon ombré que j'aimais tant.


L'heure qui a suivi a été tendue. Entre impatience de voir le résultat final et inquiétude. Les coups de ciseaux s'accélèrent, ouah, mais je perds bien dix centimètres là ! "Ça coupe, ça coupe !", rigole la patronne du salon en passant derrière. Mais qu'est-ce que ça veut dire ? "Ça coupe" comme dans "c'est joli" ou comme dans "ça coupe trop" ? Hein, HEIN ?!?


Et puis, un coup de sèche-cheveux plus tard, le verdict : j'adore. Enfin, jusqu'à ce que le doute m'assaille : n'ai-je pas l'air d'un Playmobil ? D'une ersatz de Mireille Mathieu ? "Ah non, pas du tout !", me rassure-t-on.

C'était il y a quatre jours. Et malgré des micro-moments de questionnements ("N'aurais-je pas du dégrader ?"), j'aime toujours ma coupe. Le carré, c'est la vie, la liberté, la simplicité. J'ai d'ailleurs hésité à titrer cet article "Ode au carré", puis je me suis ravisée, estimant que ce n'était pas assez racoleur.

Vous aurez compris que c'est cette nouvelle coupe que je vous présente aujourd'hui dans cette lumière flatteuse de fin de journée. Bon du coup, TOTALE IMPASSE sur le look. Une petite tenue d'été dans laquelle je me sens bien. Rien de bien fou, si ce n'est ces méduses noires sur lesquelles j'ai flashées (coucou les pieds qui suintent). C'est mon amoureux qui était derrière l'appareil cette fois... Une virée à la campagne en Dordogne, à Tocane-Saint-Apre, dans un vrai lieu de détente (bien plus que le salon de coiffure). Je suis repartie avec des milliers de boutons rouges et de piqûres d'insectes sur le corps mais hey, qu'est-ce que je ne ferais pas pour vous...

Et vous, ça vous angoisse le coiffeur ou ça vous détend (tu parles d'une légende) ?













Top : Jennyfer
Jupe : Pimkie
Méduses : Fashion Pills
Sac : H&M (old)
Lunettes : Etam (old)

You Might Also Like

19 commentaires

  1. Elles sont trop belles ces photos... Et je confirme que ta coupe te va vraiment super bien ! Aucun regret à avoir, Mireille ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement j'ai tellement les cheveux pourris que j'angoisse à chaque passage chez le coiffeur en me disant "pourvu que ce ne soit pas pire". Enfin c'est quand même mieux maintenant que j'ai les cheveux courts, au moins je sais quelle tête j'aurai en sortant puisque la coiffeuse me fait toujours la même coupe... Mais je ne peux quand même pas m'empêcher d'angoisser (ridicule je sais). En tout cas ta coupe te va très bien, j'avais un carré avant et c'est vraiment top comme coiffure, tellement pratique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'en fais pas, c'est pas moi qui te jugerai ridicule sur ce coup-là ! Je te trouve courageuse d'avoir osé franchir le pas du court, ça donne vraiment un style. Je pense que je finirai par le tenter aussi. En attendant, oui, vive le carré !

      Supprimer
  3. Tu es tellement jolie avec cette coupe ! Ca te va à la perfection ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais merci ! Ça me fait trop plaisir :D

      Supprimer
  4. Très jolie coupe & cette jupe est toute mignonne :)

    Joanna ❤
    WWW.FITYOURCHIC.COM

    RépondreSupprimer
  5. j'adore ta tenue =) très joli méduse ma belle =) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Amélie, la tenue est très simple mais ces méduses sont le petit détail fashion :)

      Supprimer
  6. Moi je n'ai pas l'angoisse du coiffeur vu que ce dernier n'est autre que ma maman :D Du coup je peux l'engueuler si elle coupe trop court ou lui dire que j'aime pas, et ça détend ça ! (même si au final elle a toujours fait ce que je voulais).
    Et je plussoie pour le carré, c'est le bonheur cette coupe ♥
    (et j'ADORE tes chaussures aussi)

    Bisous!
    Yeonra,
    poudre-de-riz.blogspot.be

    RépondreSupprimer
  7. Les photos sont absolument magnifique, quelle belle lumière !
    Pareil le coiffeur pour moi c'est une dure épreuve, la frange trop courte j'ai connu ça :)
    J'ai repris un rdv pour le 25 aout ça fait plus de 5 mois que j'y suis pas allée :/
    J'ai pris une grave décision adieu le blond j'espère que ma prochaine coloration ne sera pas foiré, je prie tous les jours !!!!
    Tes méduses sont canons et ce carré est magnifique, tu as bien fait !
    Biz Jeny

    http://jenychooz.net

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jeny ! Alors comme ça tu vas changer de tête ! J'ai hâte de voir le résultat ! Je ne sais pas ce que tu vas faire ni quelle est exactement ta couleur naturelle, mais je suis sûre qu'une couleur plus foncée t'irait super bien, genre châtain ou blond foncé. Bon, comme quoi, je ne suis pas seule à stresser pour le coiffeur. En plus toi t'as bien le temps de t'angoisser, avec un rdv pris aussi longtemps à l'avance ! :D Bon courage et gros bisous

      Supprimer
  8. Bonjour!

    Superbes photos et ta coupe est magnifique, elle te va vraiment très bien!!
    Je comprends cette hantise du coiffeur, je retourne voir un coiffeur vendredi après une coupe râtée en mars... Je ne ressemblais à rien en mars et là, c'est encore plus moche avec la repousse. Ma tête me dégoûte et j'espère bien qu'il pourra abréger mes souffrances vendredi (Au pire, je pourrais bien essayer de me noyer dans le bac de rinçage.... XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, j'espère que tu n'auras pas besoin d'en arriver là ! C'est vrai que c'est dur de supporter une coiffure (et donc une tête) qu'on n'aime pas et avec laquelle on ne se sent pas en phase. Dis-toi que ça ne pourra pas être pire, c'est déjà ça !!

      Supprimer
  9. Ahhh le fameux shooting meule de foin ! Je l'attendais et je suis pas déçue, tes photos sont, comme toujours, canon. Et ton gif animé, je t'en parle même pas, je suis ta fan number one ! :)
    Concernant le coiffeur, je suis un peu dans le même cas que toi. J'ai une relation quelque peu tendue avec mes cheveux. C'est à dire : je les aime jamais. J'hésite toujours avant de changer de coupe parce que quand même, "je voudrais les laisser pousser, mais là mi long c'est l'horreur ils sont trop laids mais courts j'aime pas non plus" (non je suis pas chiante). Petit aperçu : je trouvais que j'avais les cheveux trop plats du coup, j'ai fait une permanente. Je me suis retrouvée avec une tronche de caniche. Je détestais. Peu de temps après, je me suis retrouvée avec les cheveux moitié raides moitié bouclés, horribles. Je reboucle le tout. Rebelotte tronche de caniche j'aime pas, je coupe, je laisse pousser etc... Au final, avec les 2 permanentes mes cheveux étaient cramés c'était atroce alors j'ai pris une décision horrible : TOUT COUPER. La flippe chez le coiffeur je te raconte pas. Et lui "vous êtes sûre qu'on coupe tout hein ?" "Mais oui, coupez !" (dans ma tête : "putain mais non coupe paaaassss"). Au final, je détestais ma coupe garçonne. J'ai attendu des mois que ça repousse. L'horreur. Le pire dans tout ça, c'est la repousse. Je te raconte même pas, atroce la coupe mulet !

    Sur cette belle aventure (que j'espère de tout coeur ne jamais revivre), gros bisous !! :)

    http://lesplacardsdemora.blogspot.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, je suis cruelle mais j'ai bien ri en lisant tes mésaventures. C'est là qu'on se rend compte qu'en fait, c'est super difficile de trouver une coupe qui nous satisfasse complètement. Moi ça me tente la coupe garçonne mais pour le coup, ça fait flipper. Je pense que ça va surtout bien aux filles qui ont les traits du visage très fins et de beaux grands yeux. Bref, pas moi quoi. Gros bisous !

      Supprimer
  10. Les photos sont splendides, tu es rayonnante et cette coupe te va à merveille. Bref pas besoin d'en dire plus!!
    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

    RépondreSupprimer
  11. Carrément canon cette coupe ! J'adorerais aussi avoir les veuchs un peu fous qui dégagent la nuque, mais vu ma nature de cheveux, autant dire que j'ai abandonné l'idée pour l'instant (je vais éviter de m'étendre sur le sujet, sinon ce commentaire va interminable). La tenue est chouette aussi, j'adore vraiment ton sac à dos !
    Je ne suis pas une fille de la campagne, mais je suis obligée d'admettre que les meules de foin, c'est carrément cool.

    Bisous ♥

    http://unsapindansmonplac-art.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer