Saleté

30.9.15


Tu t'es pointé là, discrètement, à cet endroit que je déteste et qui en a déjà accueilli tant d'autres avant toi. Là, pile entre mes deux yeux. Tu étais tout petit au début, et rouge. Je t'ai pris pour un de ces petits boutons pas bien méchants qui ont fait surface de temps à autre, ces derniers mois. Des petits boutons inoffensifs que je pouvais neutraliser assez facilement. Une pommade le soir et hop, le matin, presque plus rien.

Mais sur toi, la pommade n'a pas agi. Non, le lendemain matin, tu étais là, plus gros, plus rouge encore que la veille. C'est quand je t'ai touché que j'ai compris : tu étais douloureux. Un gros bouton rouge et douloureux juste entre mes deux yeux. Un gros bouton d'acné. Un énorme, que dis-je. Comme avant. Comme les centaines d'avant. Comme je n'en avais pas eu depuis des mois.

Toi et moi, ça ressemblait à des retrouvailles entre deux vieux ennemis. J'ai su qu'avec toi, ce serait compliqué. Que tu serais de ces boutons qui mettent des jours à mûrir, contre lesquels on ne peut rien, que l'on peut à peine camoufler. Et pile pour le mariage de mon meilleur ami, en plus ! Heureusement que la maquilleuse était douée.

Parce qu'il paraît qu'il vaut mieux en rire.

C'est dingue. Un bouton et ça repart. Toutes ces sensations d'angoisse que je n'avais plus éprouvées depuis des mois. Depuis ma troisième cure de Roaccutane. Même pas six mois qu'elle est terminée, et déjà tu es là ! Salaud. J'ai passé des bons moments avec mes amis, des moments magiques, joyeux, et tu étais là toi aussi. Tu participais à la fête. Dans un petit coin de ma tête. Enfin non, SUR ma tête. Comme un filtre sur ces moments agréables que je vivais. Une boule dans mon estomac. Une piqûre désagréable à chaque fois que je pensais à toi. Une voix sifflante qui répétait : "Ça y est, ton acné revient ; elle revient, c'est sûr, si ce bouton a pu se former, c'est qu'il y en aura d'autres, et d'autres, et d'autres..." A nouveau, cette paranoïa narcissique dès qu'un regard, même amical, se pose sur moi, dès que quelqu'un me parle : "Il regarde mon bouton, il se dit que c'est le plus gros bouton qu'il a jamais vu de sa vie, il s'interroge, il a pitié pour moi..."

Après des jours à devoir cohabiter avec ta tronche rougeaude de bouton pas sympa, j'ai cru que j'étais enfin débarrassée de toi. Tu t'es tapi, tu t'es fait discret. Mais non, huit jours après, il a fallu que tu remettes ça ! Pendant ma semaine de vacances en amoureux. La résurrection du Christ, c'était rien à côté. J'en ai serré les dents. J'en ai pleuré.

A nouveau tu es parti. J'espère que tu n'étais qu'une erreur, et pas un éclaireur, qui va dire à tous les autres : "Eh les gars, venez, c'est sympa ici, c'est déjà un champ de mine, la peau de cette fille ressemble aux cratères de la lune. On sera bien !" Saleté. Saloperie. Six mois, c'est ce qu'il avait fallu à mon acné pour revenir après ma deuxième cure de Roaccutane. Non, je ne me laisserai pas envahir. Je ne vous laisserai pas gâcher ma vie, encore. Cette fois, je vais agir vite. Je ne veux plus vivre ça, je ne peux plus. Laisse-moi tranquille, saleté d'acné, pitié, va-t'en pour toujours. Qu'est-ce qu'il te faut encore ? Tu n'en a pas eu assez avec moi ?

FOUS MOI LA PAIX.

You Might Also Like

23 commentaires

  1. Je comprends ton angoisse, dans tes autres articles, tu dis que l'origine de ton acné est une hyperandrogénie, et hélas la seule solution radicale est ce foutu Androcur ( apparemment il y a des rechutes, ca ne garantit rien à long terme et ca peut être dangereux), je te conseille de t'orienter vers de la phyto :) Le palmier nain est un anti-androgène connu qui a prouvé son effet, peut être que ca pourra t'aider à l'avenir a réguler ton acné (si jamais elle revient, ce que je n'espère pas, on croise les doigt pour que ca ne soit qu'un petit bouton occasionel ^^ )
    Courage ! Tu n'es pas seule, (je souffre , comme toi, d'acné hormonale)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sirine, ou devrais-je dire, copine boutonneuse :) Effectivement je sais que la seule solution reste Androcur, du moins en termes de médicament. Ensuite il y a les solutions "naturelles" qui font, dit-on, baisser le taux d'androgènes, la première étant de manger des aliments à index glycémiques peu élevé. Là-dessus j'aurais sûrement un gros travail à faire, et le résultat serait-il aussi parfait qu'avec Androcur ? Je ne sais pas. Jamais entendu parler du palmier nain en tout cas, ça se consomme/s'utilise sous quelle forme ce truc-là ? Bref, sinon, je croise en effet les doigts pour que ce bouton ne présage rien de pire... Pour l'instant, ça va... Courage à toi !

      Supprimer
    2. Le régime : c'est trop difficile . Par contre, les plantes comme le palmier nain, le gattilier (renseigne toi sur les plantes qui régulent les hormones, une mine d'or) , marchent réellement et peuvent se consommer sous forme de gélules ! J'ai personnellement testé le Gattilier pendant 6 mois (c'est plutot une plante qui stimule la progestérone, son effet anti-androgène est faible) , et je peux te dire que ca a marché ! Mais je l'ai arrêté car je souhaite quelque chose de plus efficace (j'avais toujours des petites poussées de temps en temps, mais les boutons n'étaient plus kystiques du tout , c'était genre des trucs de surface qui partaient très vites !) , et je vais tenter le palmier nain, qui je pense sera plus efficace (mais je garde mon gattilier sous la main). Pour le gattilier,j'en prenait 400 mg/jour (il y en a sur le site americain iHerb ou sur le site dietinatura, fiable et peu cher!) , et le palmier nain, au moins 320 mg par jour, que je commanderai sur iherb :)
      Je te conseille de faire des recherches, ca vaut vraiment le coup :)

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si ce sera très utile et j'espère que tu le sais déjà, mais sinon, je pense que c'est important de le dire : il y a aussi des gens qui ne voient pas ton acné mais simplement la personne que tu es. Et qui l'apprécient telle quelle. Quand je lis cet article, ça me fait mal au cœur de voir comme ça te rend malheureuse et je voudrais vraiment avoir une baguette magique pour t'aider. Je n'ai malheureusement pas ce pouvoir et devrai me contenter de mots. Mais j'espère qu'ils te feront malgré tout un peu de bien. Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  3. Même si le sujet n'est en réalité pas léger, tu m'as bien fait rire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien, c'était aussi le but car je me suis éclatée à faire ces affiches, je me bidonnais toute seule devant mon écran... :D

      Supprimer
  4. Bonjour Mawa Jane, je passe rarement par ici, à vrai dire je suis tombée sur ton blog il y a plusieurs mois au fil de mes (interminables) recherches sur l'acné. Je ne peux pas fermer la page du blog sans partager mon histoire tellement je comprends ton état. Ayant arrêté la pilule il y a 1an 1/2 j'ai été victime d'une poussée d'acné croissante et sans précédent. Après de nombreux examens il s'avère que mon acné est également hormonale aux vues de mes ovaires poly kystiques. Malgré ma routine "naturelle" j'ai du ravaler ma fierté et aller chez le dermato. Au bout de 5 mois je n'ai quasiment plus de boutons : j'ai adopté un régime alimentaire bien plus sain, (plus de sucre ajouté, plus de farines blanches, je passe mon temps à lorgner les index glycémiques des aliments, je mange des légumes moi qui détestait ça..) j'ai repris un peu le sport, fait plusieurs cures de zinc 30mg/jour etc. Pour mes soins du visage, je me lave le visage le soir avec du peroxyde de benzoyl, puis applique une crême hydratante et une pommade antibiotique conseillée par le dermato. Le matin je passe si besoin des gazes humides sur le visage puis crême hydratante et je me maquille avec un fond de teint minéral. L'état de ma peau s'est considérablement amélioré. J'ai encore quelques boutons de temps à autre qui partent lentement mais j'arrive à ne plus y toucher car j'ai plus de facilité à les camoufler. Mes cicatrices s'estompent. Je revis tellement que j'espère qu'il y a quelque chose que tu n'as pas testé dans tout ça et qui pourrait t'aider. Ce n'est pas facile de changer de mode de vie mais ça en vaut la peine.. je peux te renseigner sur les produits que j'utilise si cela t’intéresse. bon courage dans cette difficile période, le plus important est d'être soutenue par les personnes qui t'aiment, te comprennent et ne s'arrêtent pas à l'aspect de ton visage pour te juger.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou ! Je te souhaite de tout mon cœur que ce chien (non, les chiens c'est gentil), que ce salaud, que cet enculé (désolée mais je te comprends tellement !) de bouton reste un cas isolé.
    Je souffre également d'acné hormonale. Je ne voulais pas prendre la pilule, ne me sentais pas de taille à faire une cure de Roaccutane, et j'avais déjà pris des antibliotiques plusieurs mois, alors je fais une cure de gattilier. Ce n'est pas radical mais mes boutons sont moins nombreux et surtout plus petits, moins enkystés.
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Mawa Jane. J'ai le même problème que vous... je suis au début du combat. Avez-vous essayé le saw palmetto ? l'achillée millefeuille ? le gattilier ?

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  7. Salut toi,

    Putain, mais ça fait tellement chier cette acné de mes deux, sérieux ...
    Je voulais te dire que, de mon côté, je suis condamnée à avoir de l'acné à vie, sans traitement, pas pour raisons hormonales mais pour une question de récepteurs trop sensibles aux hormones BREF. On m'a très clairement expliqué que le roaccutane aurait toujours un effet temporaire et qu'à tout arrêt de traitement, mon acné reviendrait (jackpot !).
    Sachant qu'il était hors de question que je passe tout ma vie sous des doses nocives d'androcur, que j'avais déjà 2 cures de roacutane derrière moi, et que les tonnes d'antibio que j'ai avalé au fil des ans m'ont ruiné le système digestif (et tout ça sans effet de long terme, voir sans effet du tout), on m'a finalement mis sous un médicament qui s'appelle l'aldactone, à la base prescrit pour l'hypertension (ouais, j'ai aussi fait cette tête quand on m'a dit ça). Ce qui est cool car je le supporte hyper bien et que je n'ai du coup pas besoin de prendre la pilule en parallèle. PAR CONTRE, en France, l'aldactone n'est pas prescrit pour lutter contre l'acné (et le SOPK), mais il l'est en Amérique du Nord et d'autres pays occidentaux, où l'androcur est lui interdit ... C'est pourquoi beaucoup de dermatos français n'envisagent pas l'option. Alors que ça marche dans la très grande majorité des cas...
    J'ai commencé il y a quelques semaines et pour l'instant ça va vraiment très bien. Je vais pouvoir entamer les traitements pour estomper les cicatrices dans 10 jours. J'ai trop peur, mais c'est une autre histoire...
    Peut être que ça vaudrait le coup de te renseigner sur ça ? Attention, ça reste un traitement, donc ça implique d'être bien suivie niveau effets secondaires potentiels (quoi je t'apprends rien ? ^^) et je ne suis absolument pas médecin et on a peut-être pas le même type d'acné mais je voulais quand même partager ça, parce que putain, on a pas mérité de vivre toute notre vie avec cet enfer.

    Bisou tout plein de solidarité.

    RépondreSupprimer
  8. Je te souhaite du courage et j’espère que ce bouton restera occasionnel.. ! Tu n'es pas seule a vivre mal cette fichue maladie de peau. Je suis actuellement sous traitement antibio + differine (traitement classique apparemment...) et pour prévenir la rechute a la fin du traitement antibio mon dermatologue m'a conseillé une cure de 3 / 6 mois de zinc... Ca traite les acnés legère / modéré et préviens des rechutes des acnés sévères d'aprés lui... Peut-etre que ca t'aidera... Sinon, quand tu dis que tu vas agir vite, que vas-tu faire ? Nouveau rendez-vous dermato ? Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par agir vite, j'entends reprendre rapido rendez-vous chez la dermato et accepter la dernière solution médicale qu'il me reste : Androcur, un médicament qui régule les déséquilibres hormonaux. Je n'ai pas envie de le reprendre (je l'ai fait pendant deux ans et demi et ma peau était nickel) en raison de ses effets secondaires (il donnerait des difficultés pour tomber enceinte à l'arrêt, il endort la libido, bref il est pas très net). A vrai dire j'aurais même plutôt envie d'arrêter la pilule pour revenir à des cycles naturels, mais j'ai très peur que l'acné revienne.
      Sinon il me reste la solution "naturelle", style des compléments à base de plantes. On m'a recommandé plus haut le gattilier et le palmier nain, qui seraient des régulateurs d'hormones naturels. Pourquoi pas, ça ne coûte pas grand-chose. Je tenterai peut-être ça en premier lieu avant de me jeter sur Androcur.
      J'ai déjà pris du zinc il y a longtemps mais on ne m'en a pas prescrit à la fin de ma cure de Roaccutane. Pour l'instant, à part le gros bouton mentionné dans cet article, j'en ai eu un autre, et depuis plus rien. Je guette...
      Bise !

      Supprimer
  9. Coucou Mawa, alors j'ai aussi de l'acné, sur les joues uniquement, ce qui fait que j'ai cherché des tonnes de remèdes, sur des tonnes de vidéos youtube/blogs/dermato/famille.

    Un produit est parait-il très efficace, et ne suppose pas de prise médicamenteuse, c'est clearogen. C'est une gamme Nettoyant/lotion/gel à faire matin et/ou soir, et j'ai vu des copines se défaire de l'acné sévère avec ce produit, elles avaient pourtant essayé beaucoup de choses. Ensuite, évidemment, si ton acné est hormonale, je ne peux que te conseiller d'arrêter le lait, et le remplacer par du lait d'amande, le fromage de vache, ainsi que la viande bourrée d'hormones. Moi ça diminue clairement les inflammations.

    Ensuite, pour tes cicatrices, je te conseille de mettre de la protection solaire tous les jours, car oui les bouttons d'acné c'est relou, ça fait mal, ça fait des bosses, mais quand ça ne marque pas la peau c'est tout de même une contrainte en moins. Donc SPF + un produit que j'adore: Clearly Corrective Skin Brightening Exfoliator de Kiehl's. En deux semaines mes cicatrices ont diminué de 75 pourcent.

    Donc je repète, ce qui pour mes connaissances et moi font une grande différence:
    Kiehl's : Clearly Corrective Skin Brightening Exfoliator : éclaircit et est très doux.
    ainsi que Clearogen: http://www.clearogen.com/.

    Tu es satisfaite ou remboursée alors....c'est un investissement tranquille...

    De même les capsules de Vitamine E et de Vitamine C sont une bonne réussite pour ma peau.

    Je te conseille vraiment d'essayer ces deux choses avant de repasser sous androcure, en espérant que cela t'aide en une trentaine de jours.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    je me traîne de l'acné depuis mes 15 ans, j'ai fêté mes 30 ans, pas une ride mais beaucoup de boutons youpi ! Je viens de tomber sur ton blog après une énième recherche Google sur l'acné. J'ai pas de conseils à te donner, parce qu'on teste tous des trucs de fous, mais je suis de tout cœur avec toi dans cette bataille, pleins d'ondes positives pour remonter la pente des jours où t'en peux plus.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour, le fond du problème est le fait que tu penses que tu subis ton acné alors qu'au fond, tu en es l'actrice. Je ne sais pas ce qui te fait croire que l'on a aucune influence sur notre système endocrinien mais tu devrais faire des recherches. Premièrement, LA BASE : LA NUTRITION !!! On ne peut pas dire vouloir dire adieu à son acné si on n'a aucune volonté de changer un peu son mode alimentaire et son hygiène de vie... Personnellement, j'étais tellement complexée par mon acné et surtout toutes ces cicatrices laissées sur ma peau, que le changement s'est imposé comme la dernière solution ! J'aimais aussi la malbouffe et tout ce que tu décris et c'est sûr que ce n'est pas une mince affaire que de révolutionner tout ça, mais c'est possible. On ne peut pas dire "je n'en veux plus" en attendant que ça se fasse pour nous ou que cela nous tombe du ciel. Tu vas peut-être me détester de te parler comme ça mais les choses ne peuvent pas nous tomber dessus par magie, surtout quand on est l'auteur de nos problèmes.
    Bref, ce que je voulais dire de base:
    - LA NUTRITION : tu peux aller voir une naturopathe dont le but est le rééquilibrage alimentaire. L'alimentation va influencer le système endocrinien fatalement. Tous les systèmes sont liés entre eux, on ne peut pas dire qu'on ne peut rien faire contre ses problèmes sous prétexte qu'ils sont hormonaux, c'est une aberration scientifique et médicale surtout !!!
    - Fini les laitages (nous ne sommes absolument pas fait pour les digérer...).
    - Viande 3 fois par semaine seulement, poisson pareil à peu près. Après les besoins en protéines tu les combles avec des oeufs, des céréales complètes (des grains surtout) et des mélanges entre céréales, légumineuses et légumes (cf mode végétarien qui sont très forts dans ces mélanges). En plus tu feras une action pour l'environnement en mangeant moins de viande.
    - Fini les produits raffinés. Alors ça ça veut tout et rien dire haha ! En gros, fini le sucre !! Ça ne veut pas dire que tu ne peux jamais te faire plaisir, si tu veux faire des pâtisseries ou autres, prends du sucre complet : pas roux, mais COMPLET. Pareil pour les farines, tu peux toujours en manger mais des complètes ! Alors pour ce qui est du gluten, il n'y pas de problème avec le gluten à la base. Le problème vient des mélanges que l'Homme a fait avec les variétés de céréales pour augmenter la productivité. Résultat : le blé transformé donne un gluten que nous ne sommes pas capable de digérer. La plus ancienne variété de blé est le petit épeautre : son gluten est bien digéré par l'humain. Même complet, sincèrement, il se rapproche beaucoup de la farine blanche que tu connais au goût. Donc pas de gros changements sauf ton corps qui va te dire merci.
    Plus de sucre ça veut aussi dire, éviter au maximum les plats préparés. Essaye au max de faire la cuisine avec des légumes sains (je vais pas dire bio, on sait que tout ce qui se dit bio ne l'est pas forcément ou alors chacun a sa vision du bio...). Le mieux, en plus tu es à la campagne, c'est de faire tes légumes toi même ou de les prendre chez un producteur qui n'utilise VRAIMENT pas de pesticides NI de variétés récentes (calories vides, apports nutritionnels quasi inexistant). Donc légumes frais et d'anciennes variétés.
    - Boire de l'eau pour drainer ton organisme, éliminer les toxines, faire marcher tes reins correctement. Augmente les doses petit à petit si tu ne bois pas beaucoup de base, à force c'est ton corps qui te demandera de boire parce qu'il en aura besoin (tout est une question d'habitudes !) et du thé vert (3 tasses par jour et la dernière au moins 5h avant de te coucher). Si tu ne supportes pas la théine du thé vert ou que tu ne veux aucunes substances excitatrices, privilégies les tisanes qui drainent et pour la digestion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suite :
      La base de l'alimentation intervient pour toutes les pathologies, TOUTES sans exceptions !!! Dans le cas de l'acné, ton foie est engrangé, il ne fait plus le tri correctement parce que tu ne lui apportes que des mauvaises choses qu'il n'arrive pas à gérer. La peau est l'exutoire de ton corps. Si ton corps va mal, s'il fonctionne mal, ça ressort par ta peau.
      Ensuite,
      - Le sport. Pour éliminer les toxines que tu as accumulé tout ce temps, pour purifier ton organisme. Et pour faire baisser, t'aider à gérer le stress, l'angoisse bref tout ce qui est toxique pour ton corps et ta peau! Des études ont prouvé que le sport est un défouloir (logique) et que les sportifs étaient généralement, au quotidien, moins stressés que les autres. En plus cela a un effet bénéfique sur les fonctions exécutives. Bref tu seras en forme physiquement, psychologiquement et ta peau t'en remerciera comme il se doit !
      Si vraiment tu es une personne stressée, anxieuse, vise également la méditation (sans but spirituel, juste de la pleine conscience), cela régule l'organisme et le psychique extrêmement bien. Cela prend du temps aussi pour y arriver correctement.

      Enfin, je ne sais pas si le magnétisme a marché sur toi (je n'ai pas trouvé d'article sur ton blog là dessus), mais en tout cas, s'il y a bien une discipline qui aide à soigner les problèmes hormonaux c'est la réflexologie. Les problèmes hormonaux font partis des domaines les mieux soignés par cette médecine traditionnelle. Si tu veux aller voir un réflexologue en revanche, choisis en un qui se base sur la médecine traditionnelle chinoise.

      Essayes pour au moins 3 mois (sans dérives alimentaires), si cela n'a rien changé du tout, je jure de rendre mon tablier. Oui oui oui ce sera très très très dur mais au regard du complexe que tu dis avoir, ça vaut vaut vaut LARGEMENT tous les sacrifices que tu n'oses pas faire ! Je ne suis pas une adepte du "si tu veux tu peux", mais pour ce cas, je t'assure que c'est le cas. Ton acné n'est pas une fatalité, c'est un choix que tu peux décider de gérer.

      Une amoureuse de la santé dans le respect de la nature (y compris humaine).
      Psychologue, réflexologue et naturopathe.

      Supprimer
  12. Bonjour, je tombe sur ton blog par hasard en googlelisant gros bouton acné...j'en souffre depuis mes 15 ans. J'ai trente ans desormais.Mais ça va bcp mieux depuis. Hélas j'ai de temps en temps un enoooorme bouton qui pointe son nez quand je mange trop de chorizo et de pain. Car ce qui a marché pour moi cest l'arrêt du lait et ses dérivés ainsi que le gluten (très dur pour ma part à enlever de mon alimentation). Quand j'ai un gros bouton qui pointe son nez je sais désormais qu'il faut que je nettoie mon foie. Je fais alors une cure de radis noir, je bois du thé vert et je prends de l'huile de haarlem ainsi que des capsules d'onagre et de bourrache.

    Et en deux-trois jours ça va mieux. Aujourd'hui j'ai un gros bouton sur la joue que j'ai tripatouiller gracieusement et je suis en tenue de running sans oser sortir de chez moi car j'ai le même souci que ceux qui souffrent d'acne, j'ai honte....surtout que les gens trouvent ça sale. Alors qu'on a une peau hyper propre, on se la lave plus souvent que la moyenne.

    Voilà, j'espère que tu vas guérir, qu'on va s'en sortir, perso j'en ai bien marre mais je suis heureuse, ça n'empêche pas de sourire à la vie comme tu le dis.

    Marie Ange.

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Maéva !

    Tout d'abord, merci pour ton blog qui est une vraie bouffée d'oxygène. Comme beaucoup de filles ici, j'ai découvert ton blog en googlant des trucs désespérants sur l'acné. Et ça m'a vraiment remonté le moral, de te voir souriante, super jolie et droite dans tes bottes. Je me suis dit que moi aussi je pourrais être cette fille.
    J'vais pas te raconter ma vie, mais en gros une crise d'acné de quelques mois seulement a transformé mon visage lisse en un champ de cratères. J'ai tellement les boules.. enfin.. tmtc ;)

    Donc j'aurais une question un peu perso pour toi, as-tu déjà fait des traitements de type peeling (moyen ou fort), microdermabrasion, laser pour tes cicatrices ? J'aimerais beaucoup avoir ton retour d'expérience.

    Merci !

    Anaïs, périgourdine aussi :)

    RépondreSupprimer
  14. Salut Maéva!

    Merci pour ce partage d'expérience sur cette saloperie d'acné qui nous pourrit la vie! Je me sens moins seule. On a beau dire ce qu'on veut mais l'entourage a souvent du mal à comprendre la douleur que ça peut être d'avoir à se lever le matin en pensant "alors combien de boutons sont apparus cette nuit?" ...
    J'ai aussi une acné hormonale, j'ai eu pendant 7 ans un traitement par Androcur et son arrêt a aggravé mon acné :/
    Du coup c'est la grosse fête de la pustule sur mon menton! Diane 35 me fait trop grossir pour que je la prenne (je veux bien avoir de l'acné, mais une acné latente et 10 kg de plus non merci quoi :) ), l'arrêt de tous les produits laitiers et du gluten pendant un an n'ont rien donné, j'ai décidé de toute façon de pas laisser ma peau me dicter ce que je devais manger vu que de toute évidence elle s'en fiche et mon dermatologue est du même avis. ;)
    Du coup j'ai choisi de faire Roaccutane. Je vais appliquer tes conseils sur les produits à utiliser! C'est super d'avoir cette mine d'informations!
    Merci encore pour tout ce que tu partages et je te souhaite bon courage et te transmet tout mon soutien!

    Danaé

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, je ne sais pas si l'acné est encore à l'ordre du jour pour toi (je te souhaite que non!!!). Pour ma part, après une adolescence exempte d'acné (chanceuse, je sais), et un début de vie d'adulte idem (je ne compte pas le petit bouton pré-menstruel unique sur le menton)... les choses se sont progressivement gâtées après la naissance de mes enfants... Au début, quelques boutons, et comme je suis une acharnée, je les triturais bien comme il faut (bonjour cicatrices!) ... puis au fur et à mesure, de pire en pire, les boutons remplacés par des bosses qui ne virent jamais en bouton blanc, mais qui restent méga douloureuses et méga longtemps (genre 2 bonnes semaines!!! ). J'ai même eu 2 énormes kystes le long des mâchoires qui ont duré des mois... j'en garde une trace encore aujourd'hui. Au bout de 2 ans, je dirais (j'ai la "chance" de n'en avoir "que" 3-4 à la fois, mais de bien énormes...) j'ai pris rdv chez la dermato... qui me file des antibio pour 6 mois et si ça ne marche pas, revenez me voir pour du roaccutane. Mon mari, qui a connu ça, me déconseille formellement de le prendre... et qui dit roaccutane, dit plus de lentilles de contact etc... bref, j'ai lâché l'affaire et j'ai pris rdv (pourquoi pas avant???) chez un "naturopathe" que j'ai eu l'occasion d'aller voir à de nombreuses reprises depuis mon enfance. (oui, j'ai testé les astuces Beauté Pure, je pense que ça fonctionne pour les petits boutons, pas pour les méga bosses...). Selon le naturopathe, j'ai un dysfonctionnement intestinal... j'ai eu un flacon de préparation aux huiles essentielles dégueu à boire 5 fois par jour pendant 3 semaines. Sans mentir... plus rien pendant 2 mois ensuite... malheureusement, ça commence doucement à revenir. J'ai rappelé, il m'a refait le flacon, je suis en train d'en reprendre, et en parallèle, j'essaie d'éplucher le net pour voir ce que je peux faire pour détoxifier mon intestin, car en effet, ça semble bien être la cause... d'autant que j'ai très souvent mal au ventre après les repas... je continue à explorer cette piste, je pense être sur la bonne voie.
    Si tu es toujours dans cette galère, il faut au moins que tu trouves l'origine de ton acné, ce n'est pas un dermato qui te la trouvera... hormis donner des traitements qui ne soignent pas l'origine, ils ne font rien...

    N'hésite pas à me contacter si besoin.

    RépondreSupprimer
  16. Je m'inspirerai de ta force si jamais ils reviennent chez moi aussi. Je sais l'angoisse de chaque douleur qui palpite au visage, je connais les subterfuges pour éviter de croiser un quelconque miroir, oh, je connais si bien l'hypnose dans laquelle on entre lorsque le regard se pose sur le visage mutilé, monstrueux; ce visage qui exprime un mal-être surement insoupçonné, qui hurle au monde des souffrances qu'on ne voulait pas prononcer... Comme toi je vais mieux mais vis avec l'angoisse d'un retour. Rien n'est jamais parfait, et les cicatrices sont toujours mieux à prendre que ces douloureux kystes qui se rappellent à chaque instant à notre esprit. Tu es superbe, de ce que j'ai pu voir des photos que tu as postées, tu es très talentueuse, tu écris bien joliment, tu écris juste,... Tu es extrêmement courageuse, plus forte que je n'ai jamais su l'être (et que ne me suis-je battu, pourtant); je te souhaite d'être heureuse, avec ou sans cette acné, avec ou sans ce régime, avec ou sans ces produits chimiques, avec ou sans, reste toi-même.

    RépondreSupprimer